Premier avis adopté et nouvelle saisine : les 2 temps forts de la plénière du CoDev

« Nous vivons ce soir un moment important et solennel » s’est félicité Daniel Sperling, le président du CoDev, en ouverture de l’assemblée plénière du 29 septembre. Les membres étaient réunis pour l’adoption du 1er avis de la nouvelle mandature (2022-2026), sur la souveraineté alimentaire. 

L’avis baptisé “Pour une agriculture locale forte, nourricière et accessible” est le fruit d’une reflexion collective menée par les membres lors de la Rencontre flash du 12 juillet. A partir de cette réunion et en trois mois, les membres du CoDev ont fait émerger les premières propositions d’un plan d’actions.  Ces propositions viennent en réponse à l’interpellation de la Présidente Martine Vassal sur l’engagement de la Métropole en faveur de la souveraineté alimentaire.

Citoyens et acteurs de la société civile se sont donc exprimés par la voix de Daniel Nahon, vice-président du CoDev délégué à l’environnement et rapporteur de l’avis. Trois propositions fortes et des recommandations précises se dégagent :

  • Sanctuariser et mieux exploiter les terres agricoles de la Métropole ;
  • Soutenir le métier d’agriculteur et aider à une reconversion des pratiques agricoles dans un contexte de changement climatique et de bouleversement énergétique ;
  • Développer l’économie agricole locale en rapprochant les consommateurs des producteurs.

La présentation de l’avis en séance plénière a donné lieu à un dialogue constructif avec les membres, en présence de Christian Burle vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture, à la Ruralité, à l’Alimentation et aux Circuits courts.

Au terme des débats, l’avis a été adopté par l’assemblée et salué par les applaudissements des membres.  Il sera remis officiellement à la présidente de la Métropole et aux élus métropolitains dans les prochains jours.

Le processus d’élaboration de l’avis

  • Une rencontre flash le 12 Juillet où des membres volontaires ont travaillé en groupes et ont mis en commun leurs réflexions pour poser les premières propositions ;
  • Une enquête numérique pour permettre à tous les membres de prendre connaissance de ces propositions, de les prioriser et de retenir celles qui ont obtenu le plus de votes ;
  • Une discussion et validation en bureau des propositions ;
  • L’envoi du texte à tous les membres qui ont pu formuler des amendements ;
  • Le texte et quelques amendements ont été soumis au débat et au vote des membres présents lors de la plénière.

De la réflexion pour l’Ambition

La mobilisation des membres ne se relâche pas. A la demande de la présidente, ils vont poursuivre leur réflexion sur les ambitions métropolitaines. La saisine sur la Commission Ambition a été présentée par Marc Reverchon, vice- président du CoDev, et Pascal Montécot, vice-président de la Métropole, qui a piloté le travail des élus de la commission Ambition. La volonté de la gouvernance est d’engager et d’intensifier le dialogue avec les citoyens et les acteurs de la société civile.

Pascal Montécot, a exposé la démarche engagée par les élus au printemps dernier. Sur la base d’un diagnostic partagé autour des fondamentaux de la Métropole, les élus métropolitains ont défini des objectifs prioritaires.

Daniel Sperling, président du CoDev, a rappelé que la présidente de la Métropole a demandé un retour d’ici la fin de l’année. Les membres présents ont commencé à réfléchir autour de trois axes : les enjeux de transition à traiter, la manière de décliner concrètement les transitions, et les méthodes et outils à déployer pour y arriver.

C’est à partir du travail mené par les élus et des scénarios de mise en œuvre de l’ambition que les membres du CODEV vont devoir faire preuve de pertinence, une fois encore, en répondant à la question à la fois simple et difficile : Comment réussir l’ambition d’Aix-Marseille-Provence sur les transitions ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest